Piscine, climatisation, véhicule électrique : la facture te fait peur ?
blocs de climatisation sur le mur d'un immeuble

Chaque mois, tu attends ta facture d’électricité avec peur et résignation ? Ce n’est pas étonnant. Savais-tu que selon l’ADEME, un ménage en France consacre en moyenne près de 8,5% de son budget à ses factures énergétiques pour un total de 2 900 € par an… 

Alors, essayons ensemble d’en savoir plus sur la consommation électrique. Car être bien informé·e, c’est le premier pas pour agir efficacement et réaliser de belles économies d’énergies. Et consommer moins, c’est bien pour tes finances, mais aussi pour la planète. Alors, on n’hésite plus et on se lance !

Tour d’horizon de la consommation des appareils électriques domestiques

Pour commencer, il est nécessaire de faire un point sur la situation. D’une part, tous les appareils n’ont pas la même consommation d’électricité, certains d’entre eux sont bien plus gourmands que d’autres. Ensuite, comme chaque foyer n’est pas composé de la même façon et n’a pas les mêmes habitudes de consommation, prenons le temps d’étudier tout ça en détail.

On peut identifier deux postes de consommations principaux au sein d’un foyer tels que la cuisine et le chauffage. Les gros appareils électroménagers notamment sont des sources de dépense que tu dois surveiller pour réduire la consommation électrique chez toi.

Dans la cuisine, le pire, c’est le four. Ce dernier peut engloutir plus de 1 000 kWh/an (pour info : la consommation annuelle moyenne d’un ménage est de 5 000 kWh), tandis qu’un réfrigérateur consomme entre 200 et 500 kWh/an et un lave-vaisselle environ 250 kWh/an. Comme tu peux le voir, la consommation électrique varie fortement d’un appareil à l’autre.

Un comportement à revoir

Mais étudier la consommation des appareils seule ne suffit pas. Car, avant tout, ce sont nos habitudes de consommation qui impactent positivement ou négativement nos factures d’énergie.

Or, nous consommons de plus en plus d’énergie. Depuis 1990, la consommation électrique en France a augmenté de 40% et les foyers possèdent en moyenne 100 appareils électriques et électroniques. Ce n’est pas rien !

Et chaque type d’appareils n’occupe pas la même place au sein de l’énergie consommée. Ainsi, le chauffage est responsable de 59% de notre consommation, l’électroménager et le multimédia 21%, l’eau chaude sanitaire 13% et enfin la cuisson 7%.

Alors, quelles sont les méthodes possibles pour adapter son niveau de consommation ?

Ces chiffres finissent par donner le tournis ! Heureusement, il existe des astuces à connaître pour maîtriser sa consommation.

Il y a d’abord les méthodes un peu old school qui permettent de limiter les dégâts… Avant tout, tu peux agir à la base en privilégiant les appareils les plus éco-responsables. Ces derniers te permettent de réaliser des économies d’énergie très substantielles.

Ainsi, l’ADEME nous apprend qu’une famille disposant d’appareils peu efficaces dépense en moyenne 4 895 € chaque année pour sa facture énergétique. Au contraire, une famille qui possède des appareils basse consommation ou moins énergivores (comme une machine à laver super économe, notée A+++) ne paye que 1 915 € par an. Il y a donc une différence de 2 980 € au total, ce qui est loin d’être négligeable, tu ne trouves pas ?

Ensuite, tu peux choisir quand utiliser tes appareils pour aider à réduire ta facture d’électricité. Ce sont les fameuses tarifications Heures pleines / Heures creuses si répandues sur le marché. Ainsi, mettre en route un lave-linge durant les heures les moins coûteuses fait partie des gestes simples pour moins dépenser. Attention cependant à la manière dont tu consommes, parce que la moitié des souscripteurs de l’option Heures pleines / Heures creuses perdrait de l’argent, comme l’explique cet article de La Dépêche.

L'avenir de l'énergie t'intéresse ?

Inscris-toi à une série d'emails pour découvrir le futur de la consommation d'électricité, avec barry !

Des moyens plus « tech »

Il y a ensuite des moyens un peu plus tech, pour les plus branchés d’entre nous. Et forcément, chez Barry, ceux-là nous font sourire.

La maison connectée par exemple est une solution si tu désires consommer moins d’électricité. En effet, la centralisation des informations, le monitoring des variations aussi, te permettent de contrôler facilement les appareils.

Un capteur domotique peut par exemple activer ou désactiver des volets roulants en fonction de la lumière. Ce qui peut s’avérer très pratique pour conserver la chaleur à l’intérieur durant les hivers rigoureux ou maintenir la fraîcheur en été, sans avoir à allumer la climatisation.

Mais les capteurs ne sont pas limités à la lumière ! Ils peuvent aussi, selon le modèle, détecter la température, l’humidité ou la présence d’un objet par exemple. Imagine un peu des lampes qui ne s’allument que lors de ton passage… au sein même de ton foyer. C’est cool ET écologique.

Sinon, il y a les boîtiers d’économies d’énergie. Ces derniers sont très pratiques, car ils peuvent analyser la consommation de chaque appareil et désactiver toutes les sources de gaspillage inutiles. L’effet est immédiat sur le montant de la facture d’un foyer !

Pour continuer ta lecture