Déménagement : comment faire pour son contrat d’électricité ?
déménagement

Tu déménages bientôt et les démarches administratives te stressent ? Changement d’adresse, résiliation de fournisseur, activation de compteur électrique : comment déménager ton contrat d’électricité vers ton nouveau logement en toute facilité ? Barry te guide pas à pas !

Quelles sont les démarches pour déménager ton contrat d’électricité ?

Comment s’y prendre pour fermer son compteur électrique et signaler la résiliation de contrat à son fournisseur lorsqu’on déménage ? Tu as peur de ne pas avoir d’électricité dans ton appartement ou ta maison au moment de ton déménagement ? Si les démarches administratives effraient par principe, il n’y a pourtant rien de compliqué à déménager son contrat d’électricité. À condition de bien anticiper les différentes étapes

Logement neuf ou ancien ? Les démarches pour déménager ton contrat

Lorsque tu déménages, que tu sois propriétaire ou locataire, il y a deux cas de figure possibles. Tu peux emménager dans un logement neuf ou dans un logement ancien :

  • Dans le cas d’un logement ancien, il faut informer ton fournisseur d’électricité actuel de ton changement d’adresse. Ton contrat étant lié à ton domicile, la démarche consiste à résilier celui en cours pour souscrire à un nouveau. Le simple transfert n’est pas possible. Si tu le souhaites, tu peux en profiter pour changer de contrat et de fournisseur – en ayant bien pris le soin auparavant de faire des devis pour comparer les offres. D’autant plus que le changement d’adresse peut induire un changement de surface et de besoins.
  • Dans le cas d’un logement neuf, il te faudra prévoir une ouverture de compteur électrique. En 2021, le prix de l’opération est fixé à 49,31 €. La mise en service peut prendre 10 jours ouvrés.
Que se passe-t-il si tu oublies de résilier ton contrat d’électricité ? Tu risques de payer pour la consommation du prochain occupant de ton logement. Au moment de la résiliation du contrat, n’oublie pas non plus de relever l’index de ton compteur électrique pour éviter toute mauvaise surprise. Le futur locataire ou propriétaire devra à son tour fournir ce relevé lorsqu’il emménagera à ton ancienne adresse. Une fois la résiliation effective, tu recevras une facture de résiliation. Cette dernière facture sert de justificatif de fin de contrat. Elle contient ta consommation réelle d’électricité au moment du déménagement sur la base du relevé que tu auras effectué.

N’oublie pas de prévenir ton fournisseur d’électricité à temps

Tu es tenu·e de notifier ton fournisseur deux semaines avant la date du déménagement. Etant donné le préavis en vigueur pour quitter ton logement dans les règles (1 mois pour un meublé, 3 mois pour un non-meublé), tu as normalement le temps d’anticiper. Pour éviter la coupure d’électricité, tu peux prévenir ton fournisseur directement en ligne, depuis ton espace client ou via un formulaire de contact dédié.

Chaque fournisseur peut avoir des modalités de résiliation qui lui sont propres et des facilités de contact différentes. Tout dépend aussi du choix que tu auras fait pour ton futur contrat d’électricité. Par exemple, les démarches sur l’espace client peuvent suffire si tu comptes rester chez le même fournisseur. Mais si tu veux profiter de ton déménagement pour t’engager avec un autre fournisseur, la prise de contact téléphonique ou par courrier peut être plus rassurante. 

L'avenir de l'énergie t'intéresse ?

Inscris-toi à une série d'emails pour découvrir le futur de la consommation d'électricité, avec barry !

Déménagement et contrat d’électricité : le bon moment pour faire des économies

Le déménagement est souvent l’occasion de s’occuper de ce qu’on n’a pas le temps de faire le reste de l’année et qu’on a toujours repoussé à plus tard. Comme revoir ses contrats par exemple, y compris son contrat d’énergie, pour faire des économies. N’y a-t-il pas moins cher et mieux ailleurs ? 

Comment changer de fournisseur d’électricité lors de ton déménagement ?

Avant de choisir ton nouveau fournisseur d’électricité, prends le temps de comparer plusieurs devis et de faire des simulations en ligne. Quel que soit le fournisseur que tu choisis, il te faudra fournir un certain nombre d’informations pour souscrire au bon contrat d’électricité :

  • Quel est le type de logement ? S’agit-il, par exemple, d’une maison à la campagne ou d’un appartement en centre-ville ? Résidence principale ou secondaire ?
  • Quelle est la superficie du logement ?
  • Combien de personnes occuperont le logement ?
  • Quels sont les différents appareils électriques utilisés au quotidien (ordinateur, télévision, machine à laver, lave-vaisselle, etc.) ?
  • Quel est le type de chauffage prévu, y compris de l’eau – notamment au gaz ou à l’électricité ?

Ton futur fournisseur pourra ainsi évaluer tes habitudes de consommation et chiffrer ta consommation annuelle, une estimation cruciale lorsqu’il s’agit de faire ton budget. Grâce aux comparateurs d’électricité en ligne, tu peux aussi accélérer et simplifier tes recherches.

Au moment de la souscription à ton nouveau contrat d’électricité, les informations suivantes te seront demandées pour valider ta demande :

  • L’adresse exacte et complète de ton nouveau logement (n° de rue, n° de bâtiment, étage, etc.) ;
  • Le relevé de compteur électrique de ta nouvelle adresse ;
  • Le numéro du PDL (Point De Livraison) ;
  • Le nom du précédent locataire ou propriétaire, dans le cas d’un logement ancien déjà occupé ;
  • Un RIB pour pouvoir être prélevé automatiquement chaque mois.

Le prix du kWh : encore et toujours un élément déterminant

Le montant d’un contrat d’électricité peut être divisé en deux parties :

  • L’abonnement d’une part, qui constitue la partie fixe, en principe déterminée par la puissance du compteur électrique ;
  • Le prix du kWh d’autre part, qui constitue la partie variable, déterminée par ton niveau de consommation.

Le prix du kWh reste aujourd’hui le meilleur moyen de faire des économies. EDF a mis au point un tarif réglementé en vigueur (TRV), utilisé comme référence et parfois appelé prix de marché. En réalité, il s’agit d’un prix assez élevé. Cette tarification évolue tous les ans, avec un impact direct sur les tarifs en vigueur auprès des autres fournisseurs d’électricité. Étudie donc bien le tarif du kWh en particulier, qui est différent en fonction du fournisseur :

  • Chez Total Direct Energie, il est de 0,1522 € avec l’offre classique (Classique Electricité) ;
  • Che Eni, il est de 0,158 € avec l’offre classique (Astucio Eco Electricité) ;
  • Chez Planète Oui, il est de 0,1582 € avec l’offre verte (Eco) ;
  • Chez Engie, il est de 0,16060 € avec l’offre verte (Elec Ajust 2 ans).

Et chez Barry ? Nous proposons une offre Classique avec un kWh moins cher que la concurrence. En plus, nous t’offrons une application pour suivre ta consommation heure par heure, l’empreinte carbone de ta conso, et tes paiements en toute transparence.

Tu restes libre de changer de fournisseur d’électricité quand tu veux

Tu te souviens peut-être de l’impact de Free sur le marché de téléphonie mobile. Depuis la libéralisation du marché de l’électricité en juillet 2007, c’est pareil. Les prix et les offres de souscription évoluent en permanence, surtout quand de nouveaux acteurs arrivent sur le marché. À l’époque, seulement 35 % des consommateurs savaient qu’ils pouvaient changer librement de fournisseur d’électricité. Et ce, à n’importe quel moment, déménagement ou non. La connaissance s’est-elle répandue depuis ? Pas tellement car ils ne sont que 53 % à en avoir conscience aujourd’hui. Aujourd’hui, la France compte une trentaine de fournisseurs d’électricité aux offres bien différentes.

Opte pour un fournisseur d’énergie sans engagement

Dans tous les cas, sache que la résiliation de contrat se fait sans frais ni préavis ! En France, tous les contrats d’énergie, pour l’électricité comme pour le gaz, sont sans engagement. Si ton contrat est par principe systématiquement renouvelé par tacite reconduction, cette formalité ne vise qu’à simplifier la gestion des abonnements. Tu restes cependant libre de le résilier à tout moment, sans motif particulier. 

Depuis 2005, la loi Chatel simplifie les démarches de résiliation. D’après l’article L136-1 du Code de la Consommation, tout fournisseur d’électricité a d’ailleurs le devoir de te rappeler ton droit à la non-reconduction du contrat. La procédure doit être effectuée entre trois et un mois avant la date d’échéance du contrat en cours.

Te voilà rassuré·e ? Tu peux envisager le déménagement de ton contrat d’électricité en toute sérénité. En suivant les conseils de Barry, tu es sûr·e de faire les bonnes démarches au bon moment pour changer de fournisseur en même temps que ton logement !

    Pour continuer ta lecture